Transcriptions closed on May 15, 2018. Read more details here.

Letter to the Secretary at War

Sources & Images
Source Name Image(s)
CollectionMaryland Historical Society: McHenry Family Papers MS #647 view image
Document Information
Date June 29, 1797
Author Name Felix D. St. Hilaire (primary)
Recipient Name James McHenry (primary) Location: Philadelphia
Summary Letter in French from St. Hilaire to McHenry. Details the comings and goings of certain persons. Papers in an iron box.
Document Format Letterbook
Document Notes document in French
Content Notes [not available]
Related Persons/Groups James McHenry; Felix D St. Hilaire; General Smith; General C.; Mrs. St. Hilaire; Consul General; ;
Related Places Philadelphia; Baltimore; ;
Keywords key; important papers; iron box; money; ;
Key Phrases [not available]
Transcription

[Note: Transcriptions are works in progress and maybe partial. Please help us correct any errors or omissions by signing up for a transcription account.]
rd 30 June
Colonel Mc henry
Secretary of war
philadelphia
Colonel
Le general C. part demain pour new york a 3 heures du soi - ma manibus est remplis dee males - bois st Cis y est deja - et jai eté obligé de couche de la chambre de devant opur ne pas dérangée mon Epouse -
J'ia reçu aussi 2 boetes du Consul - general - tout doit etre chez moi pour demain - Le consult devant avoir la chef de ma cambre pendant l'absencee du gLE c'est une petite objection, Le dessus de la porte etant a coulisse-
Lessons donc partir cet homme c'est le seul moyen du succès - avec cela bois stlis - ne m'a quitté que hier a 11 heur du sir et ce matin à 6 heur il etoit deja icy - il m'est donc impossible de vous procurer quelque choses de satisfaisant avant samedy au soir mes raisons sont sans replique -
De plus certainement les papiers les plus - concequents - sont surement enfermé
Dans la boete de plond - qui n'est construis ainsi que pour pouvoir la gettee a l'eau en cas d'accident - or cette Boet - n'est pas encor icy je ne l'aurai que demain - lessez donc le tou a ma prudence et au desir que j'ai de me tirer des mains de ces gens - la premiere occasion ne sera pas manqué - gardez vous Bien de m'envoyer votre neveu- ma femme c'est son nom et l'apelle par son nom je desirerai la faire partir pour la campagne - aujourd'hui - mais le general smith de Baltimore veut la voir - ma proposition n'est pus si embarassante -
Vous aurez de mes nouvelles encor aujourd'hui - soyez tranquile - et si par hazard vous aviez besoin de l'argent demain matin - vous l'auriez - et si on vous parle ne mettez pas mon nom - parsque tout dans ce moment tournent en notre faveur
F. S. V.
avec respect
felix St-Hilaire

29 -